Christophe Ruggia est accusé d’attouchements sur mineure

Une enquête menée par Mediapart vient de révéler que l’actrice Adèle Haenel aurait été victime d’attouchements et d’harcèlements sexuels, étant mineure, de la part du réalisateur.

Une jeune adolescente comme victime

D’après les investigations menées par le site d’actualité et des informations données par la comédienne, ce fut durant la période de préparation, jusqu’à la promotion du film Les diables, réalisé par Christophe Ruggia que les faits auraient eu lieu.

À cette époque, Adèle Haenel était âgée de moins de 15ans. Des détails glaçants nous apprennent donc que l’homme aurait harcelé en parmenence la jeune fille.

Elle subissait régulièrement les assauts du réalisateur. Il l’obligeait à accepté des baisers dans son coup. Les attouchements n’ont pas été en reste, puisqu’il en faisait aussi au niveau de son torse, mais encore de ses cuisses et son torse.

Questionné sur ces accusations, le principal concerné a nié en bloc les faits qui lui sont reprochés. Il rétorque en confirmant qu’il n’a fait aucune sorte de harcèlement ou d’attouchement sur l’actrice.

L'actrice aurait été vitcime d'attouchements et d'harcèlements sexuels, de la part du réalisateur
L'actrice aurait été vitcime d'attouchements et d'harcèlements sexuels, de la part du réalisateur
Ad

Des témoignages viennent conforter la version de Adèle Haenel

Or, selon toujours Mediapart, plusieurs témoignages iraient dans le sens des révélations de la jeune femme. En effet, durant l’enquête de 7 mois, un personnage important du monde du cinéma aurait eu les confidences de l’actrice.

C’est la réalisatrice de Naissance des pieuvres qui a été approchée par cette dernière, implorant une protection. Elle a précisé que le metteur en scène du précédent long-métrage dont elle faisait partie aurait des gestes déplacés.

L’adolescente a été tellement traumatisée, qu’elle s’est même écarter de la cinématographie. Le silence a été brisé, notamment suite aux révélations sur le dossier Michael Jackson.

De même pour la popularisation du mouvement #MeToo dans la cité du cinéma américain, Hollywood. Mais à la grande surprise de tous, la comédienne ne trouve pas l’intérêt de porter plainte.

La comédienne ne souhaite pas porter plainte
La comédienne ne souhaite pas porter plainte
Ad

Newsletter

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

A ne pas manquer

  • Le Point dresse un portrait peu flatteur de Ségolène Royal

    C’est avec des mots très durs que le magazine d’actualité a décrit l’ancienne ministre. Ce sont plus précisément les proches de celle-ci qui ont donné l’image d’une personne fatigante, mais aussi flémarde.
  • Rachida Dati ne convainc pas ses pères

    Alors qu’elle vient d’être présentée comme candidate aux municipales parisiennes. Celle-ci a obtenu le soutien des Républicains. Cependant, la décision ne fait pas que des heureux dans le parti.
  • Karine Le Marchand ne pourra plus venir à TPMP

    C’est la décision du patron de l’émission, Cyril Hanouna. La raison est la prise de parole de la présentatrice de L’amour est dans le pré, visant deux de ses chroniqueurs.
  • Philippe Lellouche et sa petite inattention embarrassante

    Quelques gestes de la vie quotidienne peuvent prendre une certaine ampleur lorsqu’ils sont mal réalisés. Cela a été le cas du réalisateur, qui a adressé un SMS à un de ses confrères, de manière malencontreuse.