Benjamin Castaldi avoue avoir retouché sa plastique

Durant l’émission de lundi de Touche pas à mon poste, le chroniqueur a attiré l’attention de son équipe. Son visage a été au centre des débats.

L’acide hyaluronique pour parfaire son apparence

La perspicacité de Cyril Hanouna est impressionnante. Alors que l’émission de lundi avait à peine commencé qu’il s’est mis à remarquer un détail pas commun chez Benjamin Castaldi.

Il a directement vu qu’i y avait un petit changement chez ce dernier. Le chroniqueur n’a pas nié les faits et a avoué qu’il a reçu des injections d’acide hyaluronique.

L’opération a pour but de relever un peu plus les paupières. Il a tout de même précisé qu’il ne s’agit aucunement du fameux botox. Les deux produits sont bien différents.

Une révélation qui a étonné ses collègues et qui a suscité les interrogations. Il a notamment du donner plus de détails sur ce procédé afin d’éclairer également le public.

Le chroniqueur a fait appel à des injections de produit pour parfaire son esthétique
Le chroniqueur a fait appel à des injections de produit pour parfaire son esthétique
Ad

Une intervention très légère

Pour que le patient n’ait pas mal lors des piqûres, une crème anesthésiante a été appliquée sur cette partie du visage. Seulement deux injections par paupières ont été nécessaires.

En tout, l’acte a duré 10 minutes. Après ce passage chez le spécialiste, il sent que la différence est bien présente. Il est content du résultat. Mais après que les effets de l’anesthésie se soient dissipés, il a ressenti une petite douleur.

L’homme sera quitte pour une durée de deux ans sans nouvelles injections. Géraldine Maillet a pour sa part informé son collègue qu’il devra encore attendre une petite semaine avant de voir réellement les changements.

La semaine dernière, Benjamin Castaldi s’est déjà exprimé sur des sujets similaires. Il a tenu à faire savoir qu’il a déjà subit une liposuccion. Cela remonte à dix ans de cela et cette fois-là les douleurs ont été plus intenses.

L'homme aurait aussi déjà eu recours à la liposuccion
L'homme aurait aussi déjà eu recours à la liposuccion
Ad

Newsletter

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

A ne pas manquer